• La Colline aux coquelicots est un film d'animation japonais sorti en 2011.
     
    Réalisateur : Gorō Miyazaki
     
     
    Synopsis : Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d'une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l'horizon. Au lycée, quelqu'un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C'est peut-être l'intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu'Umi n'a pas manqué de remarquer...
    Attirés l'un par l'autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d'activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu'à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d'un secret qui entoure leur naissance et semble les lier...
    Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l'aube d'une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d'amitié, d'amour et d'espoir.
    Commentaires : Je n'ai pas trop aimé celui-ci. Je me souviens m'être beaucoup ennuyé devant, pour dire même si le dessin était sympa.
     
    3/5

    votre commentaire
  • Le Château dans le ciel est un film d'animation japonaise sorti en 1986.
     
    Réalisateur : Hayao Miyazaki
     
    Durée : 124 min [LIEN STREAMING EN VOSTFR]
     
    Synopsis : Retenue prisonnière par des pirates dans un dirigeable, la jeune Sheeta saute dans le vide en tentant de leur échapper. Elle est sauvée in extremis par Pazu, un jeune pilote d'avion travaillant dans une cité minière. Les pirates leur donnent la chasse.
    Au terme d'une course-poursuite effrénée, Sheeta se confie à Pazu, lui avouant qu'elle est la descendante des souverains de Laputa, la cité mythique située dans les airs. Elle est par conséquent la seule détentrice du secret de Laputa que le chef des armées, le cruel Muska, cherche à percer.
    Commentaires : Malgré qu'il tente beaucoup, ce film ne m'a pas particulièrement plu. Je ne sais pas pourquoi mais j'en garde peu de souvenirs.

     

    3/5

    votre commentaire
  • Le Château Ambulant

    Le Château ambulant est un film d'animation japonaise sorti en 2004. Il s'agit d'une libre adaptation d'un roman de Diana Wynne Jones, Le Château de Hurle.
     
    Réalisateur : Hayao Miyazaki
     
    Durée : 119 min [LIEN STREAMING EN VOSTFR]
     
    Synopsis : Une jeune fille de dix-huit ans, Sophie, qui travaille dans le magasin de son défunt père, rencontre par hasard un mystérieux sorcier nommé Hauru, lors d'une course poursuite. Hauru la prend alors en sympathie. Cependant la sorcière des Landes, qui est amoureuse de Hauru, devient jalouse de l'attention portée à Sophie par ce dernier. Pour se venger, elle décide de transformer la jeune Sophie en une vieille dame de quatre-vingt-dix ans. Incapable de révéler cette transformation à sa famille, elle s'enferme chez elle, puis s'enfuit.
    Commentaires : Un superbe film d'animation ! Autant au niveau du dessin, de l'histoire que de la musique, j'ai adoré ! Je suis toujours envoûté dès que j'attends sa soundtrack. Jolie histoire d'amour et d'aventure ! Il est mon préféré des films d'Hayao Miyazaki ! A VOIR ABSOLUMENT ! C'est un chef d'oeuvre ! D'ailleurs, j'avais lu le livre avant de le voir et je n'avais pas trop aimé, contrairement à ce film !

     

    5/5

    votre commentaire
  • Blood : The Last Vampire

    Blood : The Last Vampire est un film d'animation japonais sorti en 2000.
     
    Réalisateur : Hiroyuki Kitakubo
     
    Durée : 48 min [LIEN STREAMING EN VF]
     
    Synopsis : Dans un Japon post-Seconde Guerre mondiale, Saya, une demi vampire, lutte contre des démons vampiriques.
    L'histoire se déroule dans la base américaine de Yokota, située dans un Japon post-Seconde Guerre mondiale, quelques mois avant le début de la guerre du Viêt Nam. Son principal protagoniste est une fille nommée Saya, qui chasse des démons vampires (appelés Chiroptans) en utilisant un katana. Elle travaille pour le gouvernement américain.
    Le titre du film implique qu'elle est la dernière vampire, et dans le film, on fait référence à Saya en tant que « la dernière originelle » (peut-être en référence à ce que l'on appelle les « vampires shinso » dans la fiction japonaise). Son mépris des humains est évident dès le début du film. Saya ne présente pas de faiblesse à la lumière, et bien que nous ne sachions pas si elle ne présente aucune des autres faiblesses généralement associées aux vampires, elle devient perturbée quand elle rencontre des symboles religieux (elle devient nerveuse en voyant une infirmière portant une petite croix, et manque d'étrangler un agent du gouvernement qui a prononcé "Jésus Christ"). Saya possède une force et des sens surhumains, mais également de l'astuce, des ressources et des compétences.
    Commentaires : Malgré un côté un peu violent, c'était assez sympa ! Je l'ai vu avant le film et j'avais préféré. L'histoire est intéressante. J'aime bien les filles fortes.
     
     
    3,5/5

    2 commentaires
  • Arrietty, le petit monde des chapardeurs

    Arrietty, le petit monde des chapardeurs est un film d'animation japonais sorti en 2010.
     
    Réalisateur : Hiromasa Yonebayashi
     
    Durée : 94 min [LIEN STREAMING EN VOSTFR]
     
    Synopsis : L'histoire se déroule au Japon, en 2010. Les Chapardeurs sont des petits hommes hauts d'une quinzaine de centimètres qui vivent sous les planchers en tâchant de ne jamais être vus par les humains. Comme leur nom l'indique, ils vivent de chapardages, mais n'empruntent que le strict nécessaire. Le film relate les aventures de la jeune Chapardeuse Arrietty, 14 ans, et de sa famille logeant dans une maison de poupée, dans un univers plein de dangers. L'arrivée d'un jeune garçon dans cette maison de campagne va complètement transformer l'existence de notre héroïne.
    Commentaires : Un film d'animation très agréable à regarder ! On peut voir la finesse du dessin. Je me souviens encore d'être époustouflée devant les détails du monde d'Arrietty où chaque objet a sa place. Après, au niveau du scénario, je trouve qu'il manque quelque chose. A la fin, je me suis dit, et alors ? c'est quand le film, donc je pense sérieusement qu'il manque un scénario qui marque plus. Mais j'avais passé un bon moment tout de même.
     
     
    3,5/5

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique